Informations aux voyageurs

tourisme - vacances - voyage - séjour - vol - avion - hôtel

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Tourisme professionnel

Le tourisme de bien être en plein essor 12 en 2013

Envoyer Imprimer PDF
"Le "tourisme du bien-être" a connu une croissance à deux chiffres en 2013 (+12%), ses revenus atteignant 500 milliards de dollars, a indiqué un responsable du secteur en ouverture du "plus important rassemblement" du genre, de mercredi à vendredi à Marrakech, au Maroc.

Près de 500 participants --hôteliers, tours opérateurs, gestionnaires de spas-- d'une quarantaine de pays se retrouvent pour renforcer la valorisation de l'"un des secteurs à plus forte croissance du tourisme mondial", selon ses organisateurs.

L'an dernier, le chiffre d'affaires du tourisme du bien-être a atteint quelque 500 milliards de dollars soit 15% des dépenses touristiques à travers le monde, a relevé le co-président du Global spa and wellness summit" (GSWS), Neil Jacobs, cité par l'agence marocaine MAP.

"Ce segment progresse 50% plus vite que le tourisme de manière générale", a-t-il ajouté, en s'appuyant sur une récente étude américaine.

Le Maroc, qui s'est fixé comme objectif d'atteindre les 20 millions de touristes par an à l'horizon 2020 contre 10 millions actuellement, a les atouts pour devenir une "grande marque" dans ce domaine, a encore relevé M. Jacobs.

En 2013, le royaume a déjà attiré dans ce cadre quelque 2,2 millions de visiteurs et il est le pays de la région Moyen-Orient et Afrique du nord à la plus forte croissance ces dernières années (+67% depuis 2007). Il peut s'appuyer, entre autres, sur sa proximité avec l'Europe ainsi que sur "ses pratiques et rituels ancestraux comme le hammam", a souligné le président du directoire de la Société marocaine d'ingénierie touristique (Smit), Imad Barrakad.

Mais cette "niche reste sous-exploitée", a affirmé ce responsable local au quotidien L'Economiste.

Il a relevé que son organisme avait lancé "un chantier stratégique" et identifié "quatre produits phare: le thermalisme, la thalassothérapie, le spa (...) et enfin la sablothérapie".

M. Barrakad a par ailleurs tenu à différencier le tourisme du bien-être du tourisme médical. Les deux secteurs constituent plutôt des "offres complémentaires", a-t-il dit.

Au Maroc, le tourisme est le deuxième contributeur du PIB, derrière l'agriculture, à hauteur de 8-10%. En 2013, son chiffre d'affaires a atteint près de 100 milliards de dirhams (9,5 mds d'euros)".
Lire la suite...
 

Apple lance un double système de paiement mobile

Envoyer Imprimer PDF
Lancé hier, le système Apple Pay permettra à la fois de réaliser des paiements sans contact dans les commerces et d’effectuer des achats directement depuis les apps iOS.

Comme anticipé par de nombreux analystes, Apple a présenté son système de paiement mobile. Baptisée Apple Pay, la solution profite de partenariats avec les grands émetteurs de cartes de crédit - American Express, Master Card et Visa – représentant 83% des achats par carte sur sol américain. La firme à la pomme s’est également associée à plusieurs grandes chaînes de commerce étasuniennes permettant de réaliser des paiements dans quelque 200'000 commerces équipés en terminaux NFC. Apple Pay sera disponible aux Etats-Unis à partir d’octobre pour les détenteurs d’iPhone 6. Aucune date de lancement dans d’autres régions n’a pour l’heure été annoncée.

Intégré à Passbook, la solution Apple Pay permettra de stocker diverses cartes de débit et de crédit. Apple profitera dès le départ des cartes de crédit associées à ses quelque 800 millions de comptes iTunes. L’originalité du système Apple Pay est qu’il s’agit en fait de deux solutions de paiement.

Paiement sans contact

Premièrement, les moyens de paiement enregistrés pourront servir à effectuer des achats sans contact dans des commerces équipés de terminaux de paiement NFC. Dans ce domaine, Apple Pay se positionne comme concurrent aux portemonnaies NFC déjà proposés par Google (Google Wallet), des opérateurs (Softcard) ou des chaînes commerciales (CurrentC). S’il arrive en Suisse, le système pourrait concurrencer la solution Tapit développée par Swisscom et à laquelle se sont associés Orange et Sunrise. Si rien n’indique qu’Apple réussira à généraliser le paiement sans contact, la firme pourrait disposer d’un atout pour convaincre les commerces. Selon Enrique Velasco-Castillo, Digital Economy Analyst chez Analysys Mason, «Apple a peut-être négocié des frais de transaction moins élevés avec les émetteurs de cartes de crédit, et pourrait offrir cette réduction aux commerçants».

M-commerce

Deuxièmement, Apple Pay pourra être employé pour des achats d’e-commerce via les apps de l’iPhone (m-commerce). Au moyen d’une API, les développeurs pourront en effet proposer à leurs utilisateurs d’acheter des biens et services d’un clic, sans avoir à fournir leurs données de paiement et de livraison. Dans ce second secteur, le principal concurrent n’est autre que Paypal et les chances d’Apple sont grandes. «Ouvrir son service de cette manière est susceptible de contribuer à cimenter la position d’Apple au centre d’un écosystème de paiement plus large supportant une plus grande gamme de services », estime Gilles Ubaghs, Senior Analyst, Financial Services Technology chez Ovum.

Lire la suite...
 

La Chine pourrait devenir le plus grand marché de la croisière

Envoyer Imprimer PDF
"La Chine pourrait bientôt devenir le plus grand marché de la croisière dans le monde, selon le dirigeant de Carnival, la plus grande compagnie de croisière au monde.

Le directeur général de Carnival, Arnold Donald, a déclaré au Financial Times que leurs projets en Chine se vendent bien et qu'ils vont offrir davantage de projets exclusifs de service de croisière pour la Chine dans le futur. Il croit que la Chine va devenir sans aucun doute le plus grand marché de la croisière, étant donné que la Chine compte 1,4 milliard d'habitants et que son économie est en forte croissance. C'est tout simplement une question de temps.

Carnival va devenir le premier exploitant mondial de croisière à avoir quatre navires basés en Chine quand il va déployer son Costa Serena à Shanghai en avril 2015. Carnival envisage de transporter 500 000 croisiéristes chinois en 2015, contre 350 000 cette année.

La société va également offrir sa première croisière autour du monde à partir de Shanghai en 2015, visitant 28 destinations en 86 jours.

Cui Yanxin, un chercheur travaillant pour le ministère du Commerce, a déclaré que la demande de la Chine pour le tourisme se développe très rapidement, en particulier le tourisme à l'étranger. En 2012, la consommation à l'étranger de la Chine a dépassé celles de l'Allemagne et des États-Unis pour devenir le numéro un dans le monde. « La Chine a déjà les conditions pour devenir le plus grand marché de la croisière », a déclaré M. Cui.

« À savoir si la Chine va vraiment devenir le plus grand marché de la croisière dépendra des politiques et du système élargi de service, a dit M. Cui. Ce ne sont pas toutes les agences de voyages qui ont un permis permettant d'exploiter un service de croisière, et le gouvernement chinois est très strict à ce sujet. »

« Je reconnais qu'il y a potentiellement de l'espace de développement », a indiqué M. Gao Liankui, directeur du Projet sur l'économie mondiale à l'Institut Chongyang pour les études financières de l'Université Renmin, mais « combien de touristes chinois vont choisir les croisières? Après avoir comparé la culture chinoise et européenne, l'histoire et la géographie, j'ai commencé à penser que l'Europe pourrait avoir une demande plus forte. »".

lire la suite
 
Lire la suite...
 

Air France propose de nouveaux services avec le Welcome City Lab

Envoyer Imprimer PDF
Air France lancera à l’automne de nouveaux services qui permettront à ses clients loisirs ou Affaires de trouver facilement une pièce de théâtre sous-titrée en anglais, les bonnes adresses et événements parisiens à ne pas manquer, visiter des sites remarquables avec ses enfants dans de bonnes conditions…
La compagnie aérienne française s’est associée à trois entreprises du Welcome City Lab, premier incubateur français dédié au tourisme de loisirs et d’affaires. Les offres de Théâtre in Paris, Parisianist et Family Twist viendront ainsi enrichir le guide des destinations de la Compagnie, Travel by Air France. Des services originaux, qui permettront de partir à la découverte de Paris de façon insolite, indique le communiqué de presse d’Air France du 9 septembre. En association avec le programme de fidélité Flying Blue, certaines prestations pourront même être achetées en Miles.

Air France est devenue membre fondateur du Welcome City Lab au mois de mars 2014. Par cette démarche d’ « open innovation », Air France contribue à faire croître cet écosystème de jeunes entreprises qui travaillent à l’émergence de produits et services innovants pour l’industrie du tourisme. La compagnie nationale confirme ainsi son engagement en leur faveur, son soutien à l’initiative « French Tech » et sa contribution au développement du territoire et du tourisme en France. source

Lire la suite...
 

Air France-KLM déboucle la totalité de sa couverture sur les actions Amadeus et cède un bloc d’actions représentant 1 du capital

Envoyer Imprimer PDF
"Dans le cadre de sa politique de gestion active de son bilan, Air France-KLM a lancé aujourd’hui la cession de 4 475 819 actions de la société espagnole Amadeus IT Holding S.A. (“Amadeus”), représentant 1,0% du capital de la société.

Simultanément, le groupe annonce avoir débouclé l’intégralité de l’opération de couverture mise en place en 2012 et portant sur 12 000 000 actions Amadeus, représentant 2,68% du capital de la société. Une partie de ce débouclage a été réglée en titres.
Ces transactions généreront un produit de cession de 339 millions d’euros pour Air France-KLM.

A l’issue de ces transactions, Air France-KLM conserve environ 4,4% du capital d’Amadeus et s’est engagé à conserver le solde de sa participation dans Amadeus pour une durée de 30 jours.

La cession des actions, dans le cadre d’un placement privé par construction accélérée d’un livre d’ordres (« accelerated book building »), est réalisée par Société Générale Corporate & Investment Banking, en qualité de seul Chef de file et Teneur de livre.

Le présent communiqué ne constitue ni une offre de vente, ni une sollicitation d’achat d’actions et l’offre des actions de la société Amadeus IT Holding S.A. par Air France ne constitue pas une offre au public".
Lire la suite...
 

Fête de la Gastronomie - les 26 27 et 28 septembre 2014 « L’amour des gestes et des savoir-faire

Envoyer Imprimer PDF
Déjà plus de 6.600 évènements prévus dans toute la France et à l’étranger

Emmanuel MACRON, Ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, Stéphane LE FOLL, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt et Carole DELGA, Secrétaire d’Etat chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Economie sociale et solidaire rappellent que la Fête de la Gastronomie se déroulera partout en France et même à l’étranger, les vendredi 26, samedi 27 et dimanche 28 septembre 2014.

Carole DELGA a réuni mardi 9 septembre à Bercy, le comité de pilotage de la Fête de la Gastronomie qui rassemble l’ensemble des acteurs et porteurs de projets de la Fête, l’occasion d’encourager à poursuivre la mobilisation et de présenter les temps forts de cette édition :

•  Le thème « L’amour des gestes et des savoir-faire » met à l’honneur l’importance de la transmission des traditions, de la formation et de l’apprentissage des métiers de la gastronomie, qui représentent près de 62 milliards d’euros de chiffre d’affaires et le 5 ème secteur pourvoyeur d’emplois ;

•   Pour la première année, la Fête de la Gastronomie a obtenu le patronage de la Commission nationale française pour l’UNESCO, qui reconnaît les missions de transmission, de sauvegarde, de valorisation menées par la Fête de la Gastronomie et contribue fortement au rayonnement de la gastronomie française à l’étranger ;

•  Guillaume Gomez, parrain de cette édition, Meilleur Ouvrier de France en 2005 et actuellement Chef des Cuisines de l’Elysée, a concocté des recettes de « petits pots à partager », cinq salés et trois sucrés, qui sont téléchargeables dès aujourd’hui sur le site www.fete-gastronomie.fr.
 
•  Vingt-quatre chefs de talents ont composé des recettes simples et gastronomiques, à moins de 7 euros par personne, pour mettre à l’honneur les saveurs et les produits authentiques des territoires. Deux recettes de chef seront mises en ligne chaque jour dès aujourd’hui sur le site Internet, et ce jusqu’au lancement de la Fête


Cette fête annuelle s’inscrit dans le dispositif global du Gouvernement au service de la gastronomie française, avec le titre de Maître Restaurateur et l’instauration de la mention « fait maison », pour promouvoir les métiers de bouche et le savoir-faire des restaurateurs, tout en garantissant l’information des consommateurs.

A ce jour, plus de 6.600 évènements sont comptabilisés, dont 25 banquets et 42 pique-niques, ainsi que près de 150 initiatives à l’étranger.

Pour confirmer cette forte mobilisation, Emmanuel MACRON, Stéphane LE FOLL et Carole DELGA invitent l’ensemble des acteurs ainsi que le grand public, à initier des projets et inscrire leurs évènements sur le site www.fete-gastronomie.fr.

Plus de détails sur le dossier de presse à télécharger ici [PDF - 452 Ko]
 
Lire la suite...
 

La Russie cherche à créer une alternative nationale à bookingcom- Russia Wants Domestic Alternative to Bookingcom

Envoyer Imprimer PDF

The Russian government is planning to create a domestic hotel booking service to rival the likes of Booking.com, Kommersant reported Friday.

The project is meant to advance domestic tourism by promoting obscure hotels and spas in the regions, the newspaper said, citing the Federal Tourism Agency.

The yet-unnamed online service will also sell museum and train tickets.

The tourism agency and the Communications and Press Ministry are to jointly draft and present the an outline of the project next year, the paper said.

State companies Rostelecom and Rostec were cited as saying they were interested in the project, which could cost around $50 million to develop over four years, according to Kommersant.

Domestic tourism reached 32 million travelers in Russia last year, compared to 18 million who traveled abroad, according to the Federal Tourism Agency.

Russia has worked to decrease its use of various global services in recent months as its relations with the West gradually unravel over Moscow's alleged meddling in the Ukrainian civil war.

The government announced plans to create a domestic payment system after Visa and MasterCard abruptly stopped services to two Russian banks sanctioned by the U.S. last spring.

State-sponsored search engine Sputnik, an alternative to Google, was launched by Rostelecom in May, though its daily audience currently stands at about 3,000 users, according to web statistics engine Liveinternet.ru.source

Lire la suite...
 

Révolutions linnovation entre les lignes

Envoyer Imprimer PDF
(R)évolutions », 3e opus de la collection « Françaises, Français, etc. », fait le point sur les conséquences et la signification des innovations technologiques qui émergent ces dernières années. Ces (R)évolutions sont emblématiques, mais pas seulement. Elles transforment réellement nos vies et vont durablement impacter notre quotidien. Les annonceurs comme les médias de contenu se doivent de les intégrer dès aujourd’hui dans leurs stratégies marketing et de communication.

Cet ouvrage constitue aussi un point de vue sur la façon dont ces innovations transforment les Française et dont elles expriment en retour leurs mutations sociologiques : rapport à la production , rapport à l’argent, aux autorités, au savoir ou encore aux modes de distribution. Comme les 2 premiers ouvrages, cette édition est la concrétisation d’un important travail pluridisciplinaire des équipes de SPQR et de TNS Sofres.

Cette nouvelle étude met à jour six (R)évolutions. Elles sont majeures et ont été abondamment traitées au cours des 12 derniers mois par la Presse Quotidienne Régionale, montrant en cela l’acuité avec laquelle les rédactions de la PQR saisissent au jour le jour les nouvelles aspirations et comportements des Français.
Télécharger l'étude
Lire la suite...
 

Quelle est limportance Wi-Fi pour lindustrie du tourisme Feeling wireless - how important is Wi-Fi to the tourism industry

Envoyer Imprimer PDF
Much has been discussed in the past about the 'global network'

Much has been discussed in the past about the 'global network' that tourism officials need to increasingly consider. Whether it is app-based concierge services, real-time information, mobile bookings or digital suitcases, we have truly become a generation defined by its ability to connect to the masses within a few seconds with the swipe of a smartphone screen.

And as tourists continue to check themselves in at locations, upload memories on social media platforms and give instantaneous feedback to hoteliers, the demand has dramatically risen for Wi-Fi accessibility; so much so that it is now seen as a necessity rather than an additional feature. But as the debate continues to roar on about whether holidays should be a chance to escape our digital lives or not, investment in wireless technology continues to thrive, and with consumer demand being more of an expectation than anything, the future is bright.

Australian accessibility

To look at this further, we need to shift our gaze towards Australia. The latest International Visitor Survey carried out by Tourism Research Australia (the year ended June 2014) has highlighted that tourists coming to the region are demanding free Wi-Fi not just to tap into what is going on back home but more to discover new destinations and attractions. In total, 4.8 million foreign travellers accessed the internet during their trip to Australia, a rise of 13 per cent from the year before, and while this may not seem like many people, it is actually 78 per cent of all international arrivals over the 12 months.

Dissecting the data further, it has emerged that access to the web was mostly made from smartphones (risen by 43 per cent to 3.3 million), while iPads came in at second (up 34 per cent to 1.2 million) - if anything, the use of laptops and netbooks actually fell by three percent, while getting online through a PC at accommodation plummeted by 23 per cent to just 753,000.

It is obvious that people are wanting to log in when on the move. But why? Well, this really depends on what it is they want to do once they connect. A staggering 83 per cent were using the net to obtain maps to get around, 44 per cent found information guides for attractions, 37 per cent looked for restaurant guides and 16 per cent searched for language translations. Surprisingly, only 53 per cent were using the internet to share experiences on social media, pointing to the fact that Wi-Fi accessibility is more than just offering visitors the chance to get onto Facebook, it is all part of the wider customer experience.

The user experience

It is therefore not surprising that online service Hotel Wi-Fi Test has teamed up with the likes of Expedia and TripAdvisor to give customers the chance to see a property's internet speed before they book their accommodation. The service measures the quality and speed of the connections, with much of the data coming from tests done by the hotels themselves. Interestingly, wired connections won't be accepted as the demand for Wi-Fi has risen so much over the past decade.

Speaking to OZY, Hotel Wi-Fi Test’s president Yaroslav Goncharov said: “Some hotels with poor Wi-Fi are really angry. Hotels that provide good Wi-Fi are happy that now results of their investment to the network infrastructure is visible to travellers looking for accommodation.”

An issue of economics

It goes beyond just customer satisfaction, however - it is an economic issue. While data costs can be high, business models have sprung up across less developed markets, such as Project Isizwe in South Africa that aims to bring free Wi-Fi to the country, and they are developing public-private partnerships to bring costs down. Project Isizwe, which has established hotspots in Pretoria, Atlantis and Robertson, hopes to give the whole province affordable broadband access by 2030.

The maths behind this only fuels the need for broadband further. Experts are keen to compare free Wi-Fi to even the road network, and with research from mobile brand Ericsson suggesting that for every ten per cent rise in the number of people online a country's GDP can grow by one per cent, this goes beyond just disgruntled travellers. And then there is the lengthier periods of time that people will spend in public spaces, restaurants and hotels due to Wi-Fi access, and therefore their potential spending power. All of this results in limitless opportunities in increasing tourism revenues for regional economies.

It's a fact: we now live in a digital world. Whether we are learning about art festivals on apps, downloading food recipes, posting pictures of monuments on Twitter or asking for tips on WhatsApp, the internet has become intertwined and ingrained within the tourist experience - it is no longer additional but essential, and businesses lagging behind are at risk of facing the consequences. The future is bright, the future is connected.

Lire la suite...
 

Comment faire du marketing de contenu pour les marques de voyage

Envoyer Imprimer PDF
There is a way to do effective travel brand content marketing - :
Brand publishing, an evolution in the content marketing trend, is based on the idea that brands can and should act like bona fide publishers in their own right. A rare example of getting it right is Compass Magazine, a print and digital magazine published over the last nine years (1 year for the online version) by high-end travel agency Cox & Kings. NB: This is an opinion by Matthew Barker, managing partner at I&I Travel Media. Many travel companies have enormous stores of expertise and knowledge locked up in their brand, assets and employees’ heads, and brand publishing could allow the more creative among us to unlock that expertise and put it all to work. The editorial team at Compass Magazine relies heavily on this in-house expertise from Cox & Kings’ regional experts. It receives frequent updates on travel news and using them to fact check content on their areas of knowledge. Here, Compass has avoided a pitfall that often frustrates brand publishing: poor communication between marketing and operations teams that prevents access to all that stored knowledge. This is unfortunate as other employees are often the biggest potential source of input and expertise. Print and web integration The online version of Compass magazine is only a year old, but the print publication has been around for nine years. As with the best content marketing assets, the digital content can be accessed for free but only after sharing your email address to receive follow-up newsletters and sales messages. Referral traffic to the Compass homepage is one of the highest sources of traffic for the entire site. In another plus, the large archive of exemplary content has earned a colossal portfolio of diverse, high quality backlinks which play a central role in C&K’s dominance of multiple organic search keyword groups. Authentic content marketing as lead-generation I interviewed the folks at Compass magazine for insights. As noted, they began the print publication nearly a decade ago. They’ve kept with it because it works. It’s built up a readership of 50,000. Every feature records a subsequent upswing in inquiries and bookings on the destinations covered and the magazine is particularly potent in generating repeat business from former travellers, with a 15% increase in repeat bookings since the print version was launched. The company was understandably reluctant to share precise figures but the proportion of leads/conversions that are assisted by Compass content are described as “significant.”This is clearly an example of content marketing that works, and I believe it’s because the travel company has avoided a double-edged problem plaguing many brands. On the one hand, when brand publishing is treated as a regular marketing tool it can appear inauthentic and potentially duplicitous. But on the other hand, when divorced entirely from core marketing strategy and oversight it can quickly become an expensive vanity project, a colossal black hole for resources — with not even a whiff of return-on-investment. Finding the sweet spot between the two tensions between publishing and marketing is the fundamental challenge to successful content marketing. A fine balance To this end Compass is professionally edited by Jennifer Cox (no relation), a writer, editor and broadcaster with over 20 years experience in the mainstream travel media, and is produced with processes familiar to regular commercial publications; tight schedules of commissioning, editing, design and layout, subbing, proofing, print and distribution. As with all successful content marketing efforts, the goal for Compass is to create a publication that can be judged as a quality consumer travel magazine in its own right, as opposed to a hyped-up sales brochure. As Cox explained to me:“We aim to ensure that Compass doesn’t look or sound like a brochure. This is crucial for its integrity. When I’m commissioning or setting up interviews, I deal with my professional contacts in the industry: writers or personalities you’ll see in the national press or glossy magazines. This ensures that Compass ‘rings true’; readers engage with genuinely interesting articles and up-to-date news, rather than just flicking through a thinly-veiled sales tool.”None of that is to say that Compass exists as separate and disconnected to the rest of Cox & Kings’ digital marketing strategy. In fact Compass is a logical extension of Cox & Kings’ brand marketing efforts, supporting the company’s position as a leading and well-established authority in high end and experiential travel, staffed by “tour consultants” with the kind of expertise that is reflected in the publication. Although Compass follows the usual standards of journalistic objectivity, the magazine prioritises coverage of countries, experiences and hotels from C&K tours and references specific itineraries and products heavily throughout its features. For instance, a double page feature by Monty Don on a recent trip to India is immediately followed by a detailed reference page compiled by a C&K destination expert, including a variety of related tours and excursions. LEARNING POINTS & TRANSFERABLE TECHNIQUES
http://www.tnooz.com/article/effective-content-marketing-how-to/#sthash.7kOxcZCR.dpuf
Lire la suite...
 

Aérien des compagnies lancent un site pour régler les litiges de voyage

Envoyer Imprimer PDF
"Le Syndicat des compagnies aériennes autonomes (SCARA) a annoncé mardi le lancement d'un site dédié aux passagers pour les aider à résoudre leurs litiges avec les transporteurs, estimant que ceux-ci sont de plus en plus nombreux à être victimes "d'arnaques".

"Depuis un certain temps, nous avons vu éclore des sites tels que Skymediator qui proposent aux passagers de régler leurs conflits. Or derrière ces sites, ce sont des avocats qui ont recours de manière abusive à la justice sans garantie pour le consommateur", a expliqué Jean-Pierre Bès, secrétaire général du Scara lors d'une conférence de presse.

Le Scara a décidé de lancer "SAV Flight", un site installé à Paris, qui sera opérationnel d'ici la fin de l'année.

"L'objectif est d'orienter les passagers vers les services clients des compagnies. Si le litige ne se règle pas en direct, d'avoir recours au médiateur. La justice doit être le dernier recours", a indiqué M. Bès.

L'objectif, selon lui, est d'éviter aux passagers d'être trompés par des personnes peu scrupuleuses. Il a renvoyé à des témoignages sur certains forums de consommateurs déplorant avoir été contraints de payer des centaines d'euros après avoir subi un désagrément de voyage.

Le site SAV Flight viendrait compléter différents dispositifs existant déjà.

Une Médiation Tourisme et Voyage avait en effet été créée après la pagaille liée aux conséquences de l'éruption du volcan islandais Eyjafjallajökull et de ses cendres sur l'Europe au printemps 2010.

Créée par le Syndicat des agents de voyage (Snav), l'association des tour-opérateurs (Ceto, devenue entre-temps le syndicat Seto) et la Fédération nationale de l'aviation marchande (Fnam). Retard d'avion, bagage perdu, excursion annulée... Tout consommateur n'ayant pas trouvé de solution à son litige auprès d'un professionnel peut saisir la Médiation.

Le SCARA est un syndicat professionnel regroupant des compagnies aériennes françaises (hors groupe Air France) basées en métropole et dans les territoires ultra-marins ainsi que des sociétés d'assistance aéroportuaire. Il a pour mission la promotion et la défense du transport aérien français et de sa pluralité".
Lire la suite...
 

Bretagne pré-bilan de la saison estivale 2014

Envoyer Imprimer PDF
"Selon le baromètre Easyvoyage, l’été 2014 devait être celui de la Bretagne. La réalité a rejoint les pronostics puisque l’affluence touristique en Bretagne durant la saison estivale 2014 sera meilleure que celle de 2013, ce qui n’est pas le cas dans toutes les régions. Cependant, le climat économique pèse toujours sur le moral des Français et si la fréquentation est au rendez-vous, le maître mot est de se faire plaisir tout en maîtrisant ses dépenses.

Satisfaction globale des professionnels

Résultat d’une bonne affluence touristique dès la fin du printemps, la fréquentation de la saison estivale 2014 devrait être en hausse par rapport à 2013. Plus de trois professionnels sur cinq s’estiment satisfaits de la saison estivale 2014, un chiffre nettement supérieur à celui de l’an passé. Et même s’ils s’attendaient à mieux au printemps au regard du calendrier favorable (3 ponts et 2 week-ends de 3 jours avec Pâques durant les vacances des Franciliens), la fréquentation en juin et en juillet a réveillé leur enthousiasme. Le mois d’août est conforme aux années passées avec une fréquentation au top durant les trois premières semaines. La météo, souvent pointée du doigt, explique en partie ces résultats : le temps frais et agité n’a pas incité les déplacements au printemps, en dehors des ponts et des vacances.

Juin et juillet ont, quant à eux, bénéficié d’un ensoleillement nette ment supérieur à la normale en Bretagne, ce qui n’est pas le cas ailleurs. Mais la Bretagne a aussi été très présente dans les médias au début de l’année en France comme à l’étranger. Une visibilité qui booste les envies de Bretagne confortée par des offres produits qualitatives, plébiscitées par les clientèles. Comme les années passées, les consommations touristiques s’avèrent une nouvelle fois contraintes et les réservations se font à la dernière minute afin d’obtenir des tarifs toujours plus intéressants".

lire la suite [PDF - 1 Mo]
 
Lire la suite...
 

Champagne-Ardenne le manque de soleil se répercute sur la fréquentation du mois d’août

Envoyer Imprimer PDF
41% des établissements considèrent que la fréquentation du mois d’août a été bonne ou
excellente. Inversement, 29% des établissements jugent cette fréquentation passable ou
mauvaise.

Notons que la fréquentation touristique pour le département des Ardennes semble être légèrement en retrait (25% des professionnels jugent leur fréquentation passable en août). Nous constatons également que la fréquentation est meilleure concernant la clientèle étrangère. En effet, les professionnels sont 43% à déclarer que la fréquentation de la clientèle étrangère est bonne ou excellente contre 35% pour la clientèle française.

Par rapport au mois d’août 2013, la fréquentation connaît une baisse. En effet, 18% des
établissements estiment que la fréquentation est en hausse contre 49% en baisse. Nous pouvons noter un retrait moins sensible pour la clientèle étrangère puisque seulement 41% des établissements intervieuwés l’évaluent à la baisse. Notons aussi que 29% des établissements marnais estiment cette fréquentation de la clientèle étrangère en hausse par rapport à 2013.

Baromètre des avis d’août 2008/2014


Après avoir connu une légère remontée en 2013, les opinions «en hausse» concernant
la fréquentation touristique n’ont jamais été aussi basses depuis 2008.
 
Inversement les opinions «en baisse» subissent un pic de forte évolution.


lire la suite [PDF - 1 Mo]
 
 
Lire la suite...
 

Le château du Haut-Koenisbourg en Alsace un château spécialisé dans loffre aux personnes en situation de handicap

Envoyer Imprimer PDF
« Un château pour tous »
 • Samedi 13 septembre 2014 •
       • 10ème édition •

Le temps d’une journée, le château du Haut-Koenigsbourg présente ses visites et outils adaptés aux personnes handicapées.Visites adaptées • Samedi 13 septembre 2014 • 10ème édition !

Une offre « sur-mesure » à l’honneur !
Le temps d’une journée, le château du Haut-Koenigsbourg présente ses visites et outils adaptés aux personnes handicapées. Selon l’âge et le handicap de chacun, il propose des visites en Langue des Signes, des découvertes multi-sensorielles, des visites sécurisées avec portage ou encore une exploration avec un discours adapté pour les personnes déficientes intellectuelles.
Une belle initiative qui bénéficie chaque année de l’engagement de bénévoles soucieux de s’associer au château pour offrir aux visiteurs handicapés un moment à partager en famille ou entre amis.
Lors des visites conférences ou commentées, les visiteurs accompagnés d’un guide découvrent la forteresse médiévale et ses 9 siècles d’histoire mouvementée. Interactives et théâtralisées, les visites ludiques invitent à
partager la vie quotidienne des habitants d’un château au Moyen Âge.
Cette journée est également l’occasion de découvrir les outils adaptés mis en place au château : des visio-guides, des audio-guides en audio-description ainsi qu’un espace d’interprétation audiovisuel, destiné aux personnes à mobilité réduite où est projeté en continu un film de 20 minutes.
Avec ces offres sur-mesure, le château du Haut-Koenigsbourg est un équipement touristique de premier ordre en termes de médiation culturelle et d’accueil de tous les publics.
Journé gratuite pour la personne handicapée et son accompagnateur sur réservation.
Lire la suite...
 

Vous êtes ici L’abc d’une signalétique efficace

Envoyer Imprimer PDF
Que ce soit en ville, dans une station de montagne ou encore dans un musée, le visiteur doit pouvoir se repérer et trouver son chemin. La technologie permet des avancées, mais elle ne remplace toujours pas un bon vieux plan des lieux.
Tous les sites d’exposition, les aéroports, les centres de congrès, les parcs thématiques et autres installations de grande taille doivent orienter leurs visiteurs à l’aide d’affiches, de plans ou de panneaux directionnels. Pour faciliter les déplacements à pied, les villes s’y mettent aussi. Les systèmes bien intégrés et efficaces passent souvent inaperçus tout en contribuant largement à la qualité de l’expérience. Toutefois, une signalétique mal planifiée génère des frustrations qui influenceront la visite, parfois jusqu’à la gâcher.

en savoir plus
Lire la suite...
 

Tendances dans la distribution hôtelière suisse les affaires en ligne en plein essor

Envoyer Imprimer PDF
En 2013, une nuitée sur cinq en Suisse a été générée sur une plate-forme de réservation en ligne. Parallèlement, les hôtels suisses vendent encore plus de deux tiers des nuitées directement aux clients. C’est le résultat d’une enquête menée en Suisse et en Europe par l’Institut de tourisme de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale Valais (HES-SO Valais) pour le compte de l’association faîtière européenne des hôtels HOTREC, soutenu par hotelleriesuisse.

en savoir plus
Lire la suite...
 

Club Med retrait de loffre franco-chinoise mais la messe nest pas dite

Envoyer Imprimer PDF
  PARIS, 14 août 2014 (AFP) - La bataille pour la conquête du Club Méditerranée a connu jeudi un nouveau rebondissement avec le retrait de l'offre commune de la société française d'investissement Ardian et du conglomérat chinois Fosun, mais ce dernier n'a peut-être pas dit son dernier mot.

Gallion Invest, la société du tandem franco-chinois, a annoncé jeudi qu'elle retirait son offre, au lendemain de la validation par les autorités boursières d'une OPA rivale bien plus généreuse: celle de l'homme d'affaires italien Andrea Bonomi.
L'offre de M. Bonomi "a désormais toutes les chances d'aboutir", au vu notamment de son prix "attractif", a commenté le courtier Gilbert Dupont dans une note.
L'abandon de l'offre de Fosun et Ardian et l'éloignement de la possibilité d'un nouveau relèvement du prix d'OPA provoquait une baisse du titre Club Med dans les premiers échanges à la Bourse de Paris (-1,07%, à 21,22 euros).
Mercredi, l'Autorité des marchés financiers (AMF) avait donné son feu vert à la surenchère sur le Club Méditerranée déposée par M. Bonomi au prix de 21 euros par action.
Fosun-Ardian ne proposait pour sa part que 17,50 euros et le conseil d'administration de Club Med avait dû, avec réticence, accepter d'étudier l'offre de M. Bonomi et de ses partenaires.
Le projet de M. Bonomi, qui détient déjà 10,56% de Club Med, valorise le groupe à 790 millions d'euros contre un peu moins de 600 millions d'euros pour l'offre franco-chinoise.
Lancée en mai 2013 et plusieurs fois retardée, notamment par des recours en justice, l'offre d'Ardian et Fosun avait initialement obtenu le soutien unanime de la direction.
Le PDG du Club Med, Henri Giscard d'Estaing, avait notamment mis en avant le fait qu'avec l'option franco-chinoise, le groupe resterait à majorité français.
Le management soutenait aussi cette offre, qui lui faisait une place dans le nouveau tour de table.
Mais, en raison de l'écart important de prix entre les deux offres, le conseil d'administration du Club Med avait dû recommander aux actionnaires --du moins ceux intéressés uniquement par le seul aspect financier-- d'apporter leurs titres à l'offre de M. Bonomi.     

      - Des stratégies différentes -     

Les administrateurs avaient toutefois émis des "interrogations stratégiques" sur l'offre italienne.
Selon les connaisseurs du dossier, Gaillon Invest ne pouvait pas surenchérir, car Ardian a la réputation de ne jamais relever le prix de ses acquisitions et n'avait pas l'intention de démordre de cette position.
  En revanche, Fosun, un conglomérat diversifié dont le tourisme est un axe de croissance, était susceptible de payer plus, d'autant que la nouvelle stratégie du Club passe par un fort développement de sa présence en Chine.
Fosun n'a d'ailleurs pas complètement jeté l'éponge puisqu'il continue toutefois à "réfléchir" à ses options dans ce dossier, selon un communiqué publié par Gaillon Invest, la structure mise sur pied par Ardian et Fosun pour mener à bien leur OPA.
Ardian possède actuellement 8,3% du capital de Club Med et Fosun 10%. Les deux groupes continuent par ailleurs de gérer leur participation de concert, rappellent-ils dans leur communiqué.
Pour développer Club Med, M. Bonomi, --héritier d'une fortune immobilière et industrielle-- veut accélérer le développement en Asie mais sans oublier la France, l'Europe et l'Amérique, et en misant aussi sur des villages de moyenne gamme (3 Tridents).
Le projet concurrent de Fosun et Ardian misait, lui, exclusivement sur le haut de gamme.
L'homme d'affaires milanais, dont le projet s'appuie sur plusieurs partenaires du secteur du tourisme, doit financer 720 millions d'euros, dont 475 millions qu'il compte apporter sur fonds propres. Un montage jugé très solide par les experts du marché.
Il a d'ailleurs trouvé comme allié Serge Trigano, ex-PDG du groupe de 1993 à 1997, et fils du fondateur, qui en cas de victoire italienne, reviendrait comme président non exécutif des célèbres clubs de vacances     

 


Lire la suite...
 

Les faux avis de consommateurs sur internet

Envoyer Imprimer PDF

Le taux d’anomalies constaté par les enquêteurs de la DGCCRF, est en augmentation : il avoisine les 45 %, tous secteurs confondus, pour l’année 2013.

L’année 2013 a confirmé les résultats des investigations menées depuis 2010 : les infractions en matière d’avis de consommateurs sur internet sont constatées dans tous les secteurs d’activités (automobile, électroménager, mobilier, habillement, services).

 On retrouve les principaux types d’infractions déjà rencontrés les années précédentes avec de nouvelles pratiques comme les allégations trompeuses de conformité à la norme NF sur les avis en ligne.

Modération biaisée des avis

Une pratique semble très répandue : la suppression de tout ou partie des avis de consommateurs négatifs au profit des avis positifs.

Dans quelques cas, la modération est systématiquement biaisée, c’est-à-dire que seuls les avis clairement positifs sont conservés. Un acteur majeur du commerce en ligne de pièces détachées pour automobile a été verbalisé en ce sens.

Traitement différencié des avis

Des gestionnaires traitent les avis avec des délais différents selon qu’ils sont positifs ou négatifs : publication rapide des premiers ; publication différée des seconds. Cette pratique aboutit à une présentation trompeuse puisqu’elle fait apparaître une majorité d’avis positifs parmi les avis récents.

Certains gestionnaires d’avis, qui se positionnent comme intermédiaires entre les marchands et les consommateurs, ont tendance à considérer chaque avis négatif comme un litige entre le consommateur et le marchand et prévoient un dispositif de médiation qui, lorsque celle-ci aboutit, conduit à la non-publication de l’avis négatif.

Dans cette situation, l’internaute qui consulte les avis relatifs à ce marchand est trompé puisqu’il ignore qu’une part des transactions a donné lieu à des médiations.

Ce type d’intervention est problématique car le consommateur mécontent après son achat en ligne cherchera avant tout à résoudre son insatisfaction personnelle et renoncera plus facilement à l’expression de son mécontentement en échange d’une solution acceptable (échange de produit, par exemple).

Rédaction de faux avis lire la suite sur le site de la DCCRF
Lire la suite...
 

Comment adapter son contenu à chaque réseau social

Envoyer Imprimer PDF
Dans cette nouvelle ère de la communication sociale, maîtriser les principes de base de la rédaction Web pour les réseaux sociaux peut transformer la façon dont une entreprise interagit avec ses clients.
Le ton des messages sur les réseaux sociaux doit être convivial et accessible mais aussi uniforme, de façon à ce que la personnalité sociale de l’entreprise soit cohérente avec son image. Toutefois, il ne s’agit pas de publier du contenu identique sur tous les réseaux, mais plutôt de l’adapter aux particularités de chacun et de les utiliser de manière complémentaire. Le plus important est de s’assurer de fournir des informations, des images, des vidéos et des liens qui intéressent les consommateurs ciblés.

en savoir plus
Lire la suite...
 

Tourisme que pensent les étrangers de l’accueil français

Envoyer Imprimer PDF
En 2013, pas moins de 84,7 millions de touristes étrangers sont venus visiter la France, qui plus que jamais mérite sa place de pays le plus visité au monde devant les Etats-Unis, l'Espagne, la Chine et l'Italie. Pourtant, depuis quelques années, l'accueil en France est pointé du doigt. voir la vidéo
Lire la suite...
 

Dossier de lété de lEcho touristique la croisière ouvre les vannes du développement

Envoyer Imprimer PDF

Nouveaux navires, croissance externe, offensives marketing et commerciales : le potentiel de croissance du marché français met en ébullition les compagnies.
Plus de 10% de croissance annuelle au cours des sept dernières années ont permis aux compagnies de croisières maritimes de dépasser le demi-million de passagers français en 2013. Désormais quatrième en Europe, l’Hexagone est pourtant plus que jamais considéré comme un marché émergent en la matière, au potentiel de développement toujours considérable.

en savoir plus

 
Lire la suite...
 


Page 10 sur 135

Partager cette info tourisme / vacances / voyage


BESOIN D'UN CREDIT EN LIGNE RAPIDE POUR FINANCER VOS VACANCES ?


Merci de consulter les sources

Les articles de l'espace "Informations aux voyageurs" sont des articles fournis par les flux RSS de site consacrés au tourisme et au voyage. Ces articles ne sont donc pas le résultat de travail de l'équipe de vacances-voyage-sejour.com mais bien le résultat d'un mashup de contenu, également appellé curation.

Notre travail se limite à vous faire découvrir le travail de qualité effectué par des sites web de référence; nous ne rédigeons de ce fait aucun contenu. Ce site web baptisé "Informations aux voyageurs" est donc un site composé d'un moteur de recherche alimenté par des flux RSS. Nous ne sommes donc pas éditeur mais hébergeur et n'exerçons de ce fait aucun contrôle sur les informations référencées dont nous respectons le droit d'auteur en indiquant la source fournie dans les flux RSS.

Afin de découvrir la totalité des articles proposés, merci de cliquer sur le lien de source mentionné en bas de chaque article afin de découvrir l'excellent travail de ces différents rédacteurs; de nombreux autres contenus de qualités vous attendent sur leur site web.

CRM agence de communication - CRM agence de voyage - CRM agence immobilière - CRM assurance - CRM Analytique - CRM Cabinet de recrutement - CRM cabinet médical - Logiciel de gestion de contrats - Logiciel agenda partagé - CRM Gmail

Découvrez le meilleur CRM en ligne qui est aussi un parfait CRM pour agence de voyage.

Voyager moins cher et plus écologique


BAPC - BILLETS D'AVION PAS CHERS

Pourquoi voyager avec nous ?

Parce que si vous trouvez moins cher ailleur, 24h après votre achat, la différence vous est remboursée
(voir conditions).

Parce qu'à chaque séjour vendu, 10% des bénéfices générés sont versés à la protection des forêts | LIRE LA SUITE |

Statistiques

Membres : 2
Contenu : 35674
Affiche le nombre de clics des articles : 21511529

Les infos touristiques les plus lues

Récits - Info vacances / voyage

Visiter les Calanques de Marseille c’est comme voyager au bout du monde dans un endroit à la fois mythique et captivant. Mais comment se permettre une telle fantaisie ? Justement, une sortie dans les Calanques rentre pratiquement dans l’air du temps et peut convenir à n’importe quel voyageur. Mais pour bien marquer cette journée, autant s’assurer d’avoir fait le bon choix du circuit.

Autour des itinéraires dans les Calanques

Avant de se décider de quel circuit choisir, toujours est-il d’évoquer les itinéraires possibles pour une sortie dans les Calanques avec Bleu Evasion. Du Parc national des Calanques, on peut certainement prendre le large en direction des plus belles calanques de Marseille entre Sormiou et Cassis. Le parc national des Calanques est une destination mythique pour ceux qui rêvent d’évasion sur la grande bleue. La visite promet détente absolu et dépaysement total. Du parc national également, on passe d’une ville à une autre depuis Sugition à Morgiou en passant par Port Pin et Port Miou. Un autre itinéraire reste envisageable pour une sortie dans les Calanques. Il s’agit du circuit dans l’archipel de Frioul. Les îles de Frioul proposent de multiples activités nautiques mais aussi des randonnées terrestres à part entière. Le château d’if fait partie intégrante du voyage et convie à une découverte historique sans parler de la fameuse légende de Monte Cristo.

Le circuit dans les Calanques de Marseille

Pour mieux trancher, autant passer en revue toutes les possibilités de circuit à commencer par le circuit des Calanques. Il reste propice à une simple visite qu’à la pratique des activités nautiques. Voyager au cœur du parc national de Marseille est un honneur pour ceux qui aiment la nature et à ceux qui recherchent une échappée belle. En d’autres termes, il n’y a pas meilleur endroit pour se perdre que dans le parc national. D’ailleurs, ce ne sont pas les activités qui manquent en dehors des plaisirs nautiques. Visiter le parc national c’est comprendre l’intérêt pour la préservation de ce milieu fragile doté d’une biodiversité rare au monde. Les voyageurs peuvent passer d’une Calanque à une autre et profiter des paysages immaculés qui se succèdent au rythme du bateau. A ce propos, la location d’un bateau s’impose également lorsqu’on souhaite vivre une expérience de voyage inoubliable dans les Calanques. On peut trancher entre un bateau à moteur et un Catamaran.

Le circuit dans l’archipel de Frioul

Frioul est un vrai paradis pour les plaisanciers et les férus des sports nautiques. Il s’apparente plus à une pratique d’activités nautiques qu’à une simple découverte des îles. Faire une immersion dans l’archipel de Frioul c’est comme s’évader dans un monde sorti tout droit d’un conte de fée. Au programme : la plongée sous marin, le scooter sous marin, la baignade, la bouée tractée, le farniente et la visite des îles et en particulier du Château de l’île d’If. En bref, choisir un circuit dans les Calanques n’est pas évident, raison de plus pour personnaliser son excursion en combinant les deux circuits en un seul voyage.


Les dernières infos vacances / voyages

Chercher des infos voyage/vacances